lu 2018 05_yoko ogawa_la grossesse

 

L'histoire : la narratrice vit avec sa soeur et son beau-frère, et nous raconte ses souvenirs pendant la grossesse de sa soeur.

 

Mon avis : un joli petit livre très très court. Il se lit presque comme on feuillette un album photo, on retrouve des anecdotes, ces petits moment saillants du quotidien qui nous reviennent quand on se rappelle d'une période. Pourquoi ceux-là et pas d'autres ? On ne sait pas toujours... On y retrouve des façons d'être et relationnelles typiques du Japon, en soi c'est déjà dépaysant, l'écriture ets simple, fluide, avec une touche de chaleur légère et indéfinissable.

En bref : un joli petit moment de lecture, presque poétique dans la tendresse de son côté quotidien ordinaire, pas de péripétie, pas de rebondissement, juste le plaisir d'accompagner celle qui porte un bourgeon de vie et de l'observer par petites touches, tout en pudeur. Apaisant.

 

***

L'incipit et un extrait au hasard :

extrait grossesse 007

extrait grossesse 023

***

La Grossesse, Yôko Ogawa, 1990,

Prix Akutagawa 1990, 

traduction du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle, 1997,

70 pages