lu 2018 02_marie kondo_la magie du rangement

Le sujet : le rangement, pourquoi ? Comment ? Quand ? Marie Kondo, coach en rangement, nous dit tout de sa méthode radicale. Comment s'y prendre, étape par étape, l'état d'esprit qui doit nous imprégner, les critères de sélection, des anecdotes liées à son métier, elle nous dit tout. 

 

Mon avis : voilà très longtemps que je voulais lire ce livre qui a énormément de succès et dont j'entends beaucoup parler depuis sa sortie. Pourtant, j'y allais un peu avec circonspection, me méfiant des "méthodes miracle"... et au final j'ai été plutôt emballée par son propos. Car quelle meilleure technique que celle qui part de nous et ne retient que ce qui nous fait du bien ? Radicale, immédiate, sans équivoque. Il n'y a pas 50 critères à retenir, ceux qu'on n'arrive jamais à remettre dans le bon ordre quand il s'agit de s'en servir, mais UN critère : notre joie. Point. Ni cinquante façon de se débarrasser des choses dont on ne veut plus, mais une seule : la poubelle. Et là je tique un peu. J'ai beau être très proche de "mon ami Eugène" (chez les Plouf, on appelle la poubelle comme ça, en référence à la fois à mon goût pour le jetage et, bien sûr, à Eugène Poubelle, préfet de Paris natif de Caen et inventeur de ladite poubelle), cette façon de jeter à tout va en comptant les sacs poubelle, si elle est bonne pour celui/celle qui jette, me fait mal au coeur, car beaucoup de choses peuvent aussi être données, recyclées, réutilisées. Mais bref passons, rien n'empêche de donner, et d'après Marie Kondo, immédiatement. Et là, je ne peux que l'approuver, je sais trop combien, quand on procrastine, on ne fait jamais, les trucs à virer s'empilent encore et encore. Donc à faire de suite, et très vite pour tout, histoire de bien sentir la différence, ce qui permettra de ne pas revenir en arrière (avec quoi je suis 100% d'accord, étant très largement revenue des prétendues vertus du "petit à petit" qui ne tient jamais la distance). Bref.

Globalement, je suis donc d'accord avec son approche, j'ai trouvé son livre très motivant, et j'apprécie grandement la réflexion qu'il permet de mener à ce sujet, sur notre rapport à notre maison, à ses objets, à nos biens et affaires, mais également à nous-mêmes. 

J'ai quand même quelques petits bémols concernant l'approche de ce livre à propos du tri à faire et donc du jetage, phase préallable, qui induira naturellement le rangement : 1-je ne suis pas pour se débarrasser de tous les "sapeu" (de "çapeutservir"), car même s'ils dorment dans un coin longtemps, parfois on va les rechercher, et quand on manque de thunes, on est bien contents de les trouver (dans la méthode KonMari de Marie Kondo, exposée dans ce livre donc, si on se rend compte que quelque chose qu'on a jeté manque, rien de plus simple : on rachète ! abracadabra !), 2-et quand on ne vit pas seul ? Et quand on est tout seul à être de son avis et à voir les choses ainsi et à avoir envie de respiration et à être sensible à l'encombrement/désordre ? Et quand les autres habitants ne sont pas d'accord ? Et quand les autres veulent tout garder ? Pas simple, à moins d'être jeune et célibataire... La façon dont elle balaie cette question-là est d'une arrogance qui n'a pas manqué de m'énerver, vu que c'est quand même une question cruciale. Et 3-Marie Kondo est manifestement une surconsommatrice émérite, et la surconsommation jetable semble être une donnée normale de la vie courante dans ce livre, ce qui n'a pas manqué, non plus, de m'agacer franchement, vu que ça fait quand même un paquet d'années que ça n'est plus le cas chez nous.

Pour ce qui est du rangement à proprement parlé, j'utilisais déjà en partie ses techniques de rangement sur chant, donc j'y ai surtout glané quelques détails supplémentaires, et j'apprécie, car pour moi cette façon de ranger, adoptée voilà peut-être 2 ou 3 ans maintenant pour la salle de bain par exemple, a vraiment été efficace. 

 

Pour résumer : j'ai beaucoup aimé cette approche radicale, immédiate, fondée sur la spontanéité et la joie. J'ai souvent souri parce que mes divers essais personnels ont souvent abouti aux même conclusions, et à une pratique approchante sous certains angles de celle qu'elle expose, j'aurais gagné du temps en la lisant plus tôt ! lol. Nul doute que je vais retenir certaines de ses leçons (après avoir, comme elle dans une maison, fait un tri radical dans ses propositions :-Þ ) et m'en servir, et repenser à son approche de "la maison" dans son ensemble, relation vivante dont il est bon de prendre soin, façon de voir qui me "parle".

 

***

Feuilletons quelques extraits...

 

extrait magie rangement 057

extrait magie rangement 058

extrait magie rangement 134

extrait magie rangement 144

 

extrait magie rangement 184-185

 

 

Page 203 : C'est en mettant de l'ordre chez soi que l'on change d'état d'esprit.

 

extrait magie rangement 210

Ce dernier extrait m'a vraiment fait sourire, parce qu'en janvier, avant de lire le livre, j'avais fait du tri-rangement radical dans mes vêtements (j'en ai viré environ les 3/4) et j'ai ensuite éprouvé grand plaisir à m'habiller, ce qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps, et ai renoncé à m'acheter 2-3 choses dont je pensais avoir besoin avant de ranger (alors que je n'ai rien "retrouvé"). Idem, toujours en janvier, quand j'ai rangé et réorganisé (pourtant sans trier) mon espace de loisirs créatifs, où je dors aussi, et ai été surprise dans la foulée de retrouver un meilleur sommeil et une vague de créativité ! =^.^=

***

La Magie du rangement, Marie Kondo, 2016, 240 pages