pas fini_2019 07_elena ferrante_l amie prodigieuse

L'histoire : l'amitié entre Elena et Lila, dans le Naples des années 50, de l'enfance à l'adolescence.

 

Mon avis : autant être claire d'emblée : je m'arrête à la page 240 sur 430. Ca a été laborieux d'arriver jusque là, j'ai galéré, dû me motiver et re-motiver, j'ai cru, encore une fois, que je n'aimais plus lire tellement ça m'a rasée. Stop. Pourtant, j'avais très envie de lire ce livre, j'en ai lu tellement de critiques enthousiastes, voire dithyrambiques ! Mais voilà, parfois, la sauce ne prend pas... Là, les anecdotes insipides enfilées comme des perles, les relations prises de tête sans fondement, le manque criant d'émotion ou le simple saupoudrage de quelques "émotions froides", le côté un peu malsain de cette amitié en perpétuelle concurrence, la distanciation narrative permanente, font que je m'ennuie ferme. Donc stop, c'est bon, 4 semaines pour lire 240 pages et plusieurs jours sans lire juste pour fuir ce bouquin, ça suffit, j'arrête de me faire du mal ! lol

 

***

L'amie prodigieuse, Elena Ferrante, 2011, 430 pages (poche)