lu 2019 06_charles chadwick_relation fortuite

Voici un roman étonnant ! Quand on lit la 4ème de couverture, très juste donc je n'en fais pas d'autre résumé, on a tendance à imaginer des choses qui ne sont pas du tout dans le roman. Et nous voilà embarqués dans un roman tendre mais pas sentimental, drôle mais pas comique, lent mais jamais traînant ! Où les choses sont parfois dites de manières brute, et parfois pudiquement tues. Sans cesse, on se balance, loin des attendus et des conventions, sans pour autant sortir jamais de la correction et d'une certaine banalité. Les personnages sont consistants, jamais jugés par la narration, chacun à la fois fort et faible, tantôt brusque et tantôt jovial, tous sont nuancés, crédibles. L'histoire... Pourquoi pas, dans le fond ? De toute façon, l'essentiel du roman, tout son centre et son coeur, c'est la relation entre Elsie et Stanley, cette relation un peu spéciale, complice et distante, qu'on observe dans son évolution mais pas tant que ça dans ses détails...

Vraiment je me suis régalée de ce petit roman subtil, que j'ai d'abord lu très vite, puis que j'ai eu du mal à terminer tant j'avais peu envie de quitter son rythme et ses personnages (il m'a fallu 3-4 jours pour lire les 10 dernières pages...)

 

***

Il y avait longtemps qu'elle avait décidé d'arrêter de haïr.

***

Relation fortuite, Charles Chadwick, 2009,

traduit de l'anglais A Chance Acquaintance par Patrice Repusseau, 2014,

205 pages