lu 2019 06_david foenkinos_la tete de l emploi

 

L'histoire : quasiment du jour au lendemain, la vie de Bernard va basculer. Son emploi, son mariage, ses amitiés (ou qu'il croyait telles), tout part de travers, et lui dérive avec le courant... A tel point qu'il va devoir se résoudre à des choix radicaux, qui auront des conséquences inattendues.

 

Mon avis : un livre plutôt sympathique, mais un héros con à baffer. Bon, déjà, s'il va de catastrophe en loi des séries, comme le dit la 4ème de couverture, c'est aussi parce que quand il a un choix à faire, en général, il bondit sur l'option du couard (avec parfois des prétextes). Globalement, notre protagoniste se comporte beaucoup comme un ado attardé en mode geignard. On devine bien que ça n'est pas nécessairement ce qu'avait en tête l'auteur, mais on a si peu d'exemples de certains traits de caractère, qui nous sont juste dits, que bon, difficile d'évaluer le personnage... Pourtant, les rares scènes rapidement décrites sont drôles, surtout une vers la fin. Et faire rire avec un licenciement sec, un divorce non voulu, etc., même dans le contexte pas très crédible du roman, ça n'était pas gagné d'avance, donc déjà quand même, pour avoir osé la tenter et y avoir en partie réussi, on peut saluer l'audace. Et puis même imparfait, l'ensemble se lit bien. Bref, amusant, sans plus, distrayant sans prétention.

 

***

extrait foenkinos 009

 

Parfois la vie prend la forme d'une impasse de plus en plus étroite, et nous finissons par être obligés de faire demi-tour.

 

On espère toujours quelque chose qui ne peut pas exister.

 

***

La tête de l'emploi, David Foenkinos, 2014, 286 pages