lu 2019 04_delphine de vigan_les gratitudes

L'histoire : Michka est une vieille dame. Et quand elle commenc eà ne plus pouvoir rester chez elle pour sa propre sécurité, sa vie va doucement décliner. Le roman ets fait du récit des derniers temps de Michka, en alternance par Marie, qu'elle a quasi élevée, et par Jérôme, l'orthophoniste qui intervient à l'EHPAD.

 

Mon avis : un très très beau roman. Voici un tout petit livre, vite lu, mais très puissant émotionnellement. A travers l'histoire de Michka, et l'amour de Marie et Jérôme pour elle, on explore ici la gratitude, comment elle nous construit, comment notre besoin de l'exprimer nous fait grandir et "tenir". Parce que tout le monde a besoin de l'exprimer, même Michka, dans son grand âge, qui n'a plus que ça quasiment. Et que c'est un doux rappel de le faire sous cette forme très douce, ce roman qui ose aborder la toute fin de vie, cet espace de déclin énorme, de "presque fin", sans tabou, sans humour, sans périphrases, bref sans en faire des tonnes dans le dérivatif, juste en face. Et ça aussi, c'est bon, comme un baume sur les non-dits habituels. 

Merci à Delphine de Vigan pour ce beau livre, qui fait un bien fou à lire ! C'était bon de cheminer un peu aux côtés de Michka, Marie et Jérôme =^.^=

 

***

Quelques extraits...

 

extrait gratitudes 011

extrait gratitudes 041

extrait gratitudes 130

 

 

Mais je me tais.

Parfois il faut assumer le vide laissé par la perte. 

Renoncer à faire diversion. Accepter qu'il n'y a plus rien à dire.

 

***

Les gratitudes, Delphine de Vigan, 2019, 174 pages