lu 2019 03_lorraine fouchet_les couleurs de la vie

Voilà un livre feel good qui remplit bien son office ! Au début, j'ai eu peur : l'histoire partait mal : Kim perd sa seule famille, Le Chat, sa grand-mère qui l'a élevée puisque sa mère ets morte en couche et qu'elle ne connaît pas son père. Mais rapidement, le roman prend une autre tournure : Kim la Bretonne part à Antibes pour être dame de compagnie d'une vieille dame riche pendant un mois, histoire de se changer les idées. Et là, on s'amuse bien. Bon, tout ne tient pas super bien debout, on voit certaines choses venir de bien loin, mais si on se laisse porter, le côté "se faire du bien" marche à merveille tant le roman est fluide, le regard (sur le grand âge, etc.) est fantaisiste, et réinvente un monde de bienveillance. Pas exceptionnellement géniale, mais une très bonne lecture de détente.

 

***

Il  n'a ni prénom ni nom. Qui se soucie de baptiser un frigo ? Il ets beige avec des angles arrondis, sensuels, couleur crème pâtissière, sans congélateur. Sa lumière s'est éteinte il y a belle lurette. 

 

***

Les couleurs de la vie, Lorraine Fouchet, 2017, 395 pages