lu 2019 02_virginie grimaldi_il est grand temps de rallumer les etoiles

L'histoire : Anna ne s'en sort plus : dettes, huissiers, conflits avec ses filles qu'elle croise tout juste tellement elle doit bosser pour gagner à peine de quoi survivre, son quotidien l'épuise. Alors le jour où son patron la licencie, c'est trop. Il lui faut peu de temps pour décider que non, elle ne suivra pas la ligne prévue ! Et c'est parti pour la Scandinavie !

 

Mon avis : un régal ! Je craignais un livre un peu gnan-gnan, sirupeux ou donneur de leçons irréalistes comme le sont trop de romans feel good, et au final, ce roman n'est rien de tout ça, juste un gros moment de bonheur avec ces héroïnes consistantes comme on les aime, dans une région terriblement bien décrite, tellement qu'on a envie d'y aller, et qu'on se surprend, en posant le livre entre deux moments de lecture, à avoir les pieds gelés, et à être étonné que le froid du grand nord ne soit pas ici aussi, pourtant on aurait juré que tout à l'heure, on y était !!!... Un livre de bonne humeur, de joie de vivre, qui ne nie en rien les difficultés, mais qui leur donne une importance secondaire, par choix délibéré. Une plume fluide, des chapitres écrits par les héroïnes en alternance (un coup Anna la mère, un coup Chloé 17 ans, un coup Lily 12 ans, dont j'ai adoré le journal, ses proverbe croisés et sa vision de la vie si personnelle) qui donnent du rythme et du souffle à l'ensemble, beaucoup d'humour (j'ai beaucoup souri et pas mal ri aussi), c'est un vrai plaisir à lire !

Cette héroïne-là a un jour choisi ses priorités, dans les faits et non plus seulement dans les intentions. A aucun moment le lecteur n'est pris à témoin, ni invité à se poser la question lui-même, du coup le livre, en plus d'un roman captivant, peut facilement être aussi un élan, une source d'envie, d'inspiration. Bref, un chouette roman ! 

 

***

extrait etoiles 011

extrait etoiles 136

 

Plus tard, quand on les a quittés, j'ai songé que, nous autres, humains, serions bien emmerdés si on n'était pas dotés du rire. On serait obligés de toujours afficher nos vraies émotions.

 

Maintenant, j'aimerais bien que ça dure encore un peu, c'est passé trop vite. On devrait pouvoir revivre nos moments préférés. Mais bon, ça sert à rien de chouiner, c'est pas moi qui tiens le sablier.

 

***

Il est grand temps de rallumer les étoiles, Virginie Grimaldi, 2018, 395 pages