lu 2018 09_didier van cauwelaert_les temoins de la mariee

L'histoire : une bande de potes, ils sont 5. Un jour, Marc, le plus riche, qui entretient ou fournit du travail à tous les autres, coureur de jupons notoire, leur annonce qu'il va se marier. Avec une très jeune Chinoise qui doit arriver en France 3 jours plus tard. Mais entre temps, il se tue dans un accident de voiture. Les quatre amis en deuil vont aller chercher la promise...

 

Mon avis : un livre court et heureusement, parce que j'ai bien cru que je n'arriverais pas au bout tellement je l'ai trouvé nul. Il y a bien une idée sympa dans le scénario, quelque chose de bien pensé, bien construit, une histoire au fond intéressant, et l'écriture ets très fluide. Mais les personnages n'ont aucune consistance, le machisme galopant est super lourdingue, l'obsession permanente du sexe finit par être pénible, les ressorts psychologiques pourris qui ne tiennent pas la route, les analyses pseudo-psy à l'emporte-pièce pas crédibles une seconde, les fantasmes de vierge formatée, l'objectivation systématique des femmes, etc., m'ont consternée. La cerise sur le gâteau étant une scène obsène pas bien méchante mais d'une vulgarité à pleurer. Bref : j'ai détesté de bout en bout. Je ne l'ai lu en entier que parce que ça m'aurait vexée de ne pas aller au bout d'un livre si court, mais quelle galère de le finir...

 

***

l'incipit suffira bien

 

extrait temoins

***

Les témoins de la mariée, Didier van Cauwelaert, 2010, 185 pages

Prix littéraire Les Lauriers Verts 2010