lu 2018 09_liane moriarty_petits secrets grands mensonges

L'histoire : Dans la petite péninsule de Pirriwee, en Australie, il y a toute une petite communauté de parents d'élèves. C'est là que Jane et son fils Ziggy viennent sinstaller pour cette nouvelle année scolaire. Mais dès le premier jour, il y a un problème entre deux enfants hors du regard des adultes, et Ziggy est accusé d'agression... En même temps, on apprend que plus tard dans l'année, il va y avoir un mort lors de la fête de fin d'année de l'école...

 

Mon avis : Liane Moriarty est décidément très douée pour titiller notre curiosité ! Au début, rien que de très ordinaire : une jeune mère vient s'installer au bord de la mer, son fils de 5 ans intègre une école où d'autres enfants et parents se connaissent déjà. On entre donc en douceur dans cet environnement, et on a rapidement l'impression de faire partie de la communauté (et on retrouve avec bonheur le même style d'ambiance de quartier ou village que dans Le Secret du mari), on connaît les petits potins, on sait qui fait quoi, les caractères des enfants, les ententes et les mésententes, etc. Mais à chaque fin de chapitre, on se trouve face à des interrogatoires, dont on comprend vite qu'ils ont lieu plus tard, et progressivement, on découvre qu'il va y avoir un drame pendant la fête de fin d'année de l'école, avec un décès, mais jusqu'à la fin, on ne sait ni qui ni comment... Alors on n'a qu'une hâte : savoir, comprendre. 

Au passage, Liane Moriarty fait encore une fois montre d'une grande compréhension pour les mécanismes psychologiques à l'oeuvre. Ca fait du bien à lire et, mine de rien, ça milite en douceur. Harcèlement scolaire, préjugés et violence conjugale sont cette fois au rendez-vous, de l'intérieur. Sans aucune leçon pesante, sans nuire en rien au côté passionnant du récit. Et toujours dans un style parfaitement fluide et agréable à lire sans pour autant être simpliste.

Un livre à la lecture addictive ! J'ai adoré !

 

***

Quelques pages...

 

extrait secrets 011

extrait secrets 013

extrait secrets 025

 

 

 

p.137-138 : Le syndrome prémenstruel restait un phénomène relativement nouveau pour Madeline. Un autre signe, ô combien agréable, de vieillissement. Avant, elle n'y croyait pas vraiment. Puis, à l'approche de la quarantaine, son corps lui avait clairement dit : OK, tu ne crois pas aux hormones qui s'affolent ? Ben, je vais te montrer, moi ! Tiens, garce, prends ça !

Depuis, un jour par mois, elle n'avait d'autre choix que de simuler. Tout simuler : son amour pour ses enfants, son amour pour Ed, jusqu'à sa plus simple humanité. avant d'en faire l'expérience, elle avait été consternée d'apprendre que dans certaines affaires de meurtre, des femmes invoquaient le syndrome prémenstruel pour leur défense. A présent, elle comprenait. Aujourd'hui par exemple, elle truciderait volontiers quelqu'un. Elle avait même le sentiment qu'on devrait lui reconnaître une force de caractère exceptionnelle du fait qu'elle s'en abstienne. 

 

***

Petits secrets, grands mensonges, Liane Moriarty, 2014, 

traduit de l'anglais (Australie) Big Little Lies par Béatrice Taupeau, 2016,

574 pages (poche)