lu 2018 06_amelie nothomb_frappe-toi le coeur

L'histoire : 1971, Marie a 19 ans, c'est la plus belle du lycée, et elle a besoin de sentir qu'elle fait des envieux et envieuses, c'est sa seule façon d'apprécier sa beauté et la vie. Elle sent qu'un destin fabuleux l'attend. Et puis elle tombe enceinte... 

La vie que nous suivrons le plus sera celui de Diane, sa fille aînée, jusqu'en 2007.

 

Mon avis : Amélie Nothomb explore une fois encore la relation filiale, le rôle de l'amour dans la relation, des marques d'amour, leur rôle dans la construction psychique de l'enfant, et plus que tout, la jalousie et ses dégâts au sein de la relation filiale. Sans larmoyer, juste constater, et prendre parti, quand même. L'histoire est parfois dure, réaliste, mais sans en faire trop, sans aller vers trop d'émotions, et jamais noire. J'ai eu du mal à m'attacher à quelque personnage que ce soit, en revanche, j'ai beaucoup apprécié cette histoire. Comme toujours, la plume est précise, juste, même si elle n'est plus aussi virevoltante qu'elle a pu l'être dans d'autres romans. L'analyse est directe et sans fioritures ni voile, avec cette touche d'originalité dans les interprétations des sentiments humains, qui est la patte de l'autrice. Il y avait très longtemps que je n'avais pas lu un livre d'elle, et c'est bon d'y être revenue ! 

 

***

L'incipit :

 

extrait frappe-toi 007

***

Frappe-toi le coeur, Amélie Nothomb, 2017, 169 pages (broché)