lu 2018 04_jean-paul didierlaurent_le liseur du 6h27

 

L'histoire : Guylain Vignolles travaille au pilon, cet énorme monstre-machine qui détruit des livres pour en faire de la pâte à papier. Le reste du temps, il parle avec son poisson, il voit un peu un collègue et un ex-collègue, et il lit, le matin, à voix haute dans le RER, quelques feuillets rescapés de la machine... Jusqu'à ce qu'un jour...

 

Mon avis : j'ai A-DO-RE ! Dévoré en 24h, je me suis régalée de bout en bout ! Guylain est un jeune homme doux, qui n'aime pas son travail, qui encaisse. A côté de ça, c'est aussi un jeune homme gentiment et discrètement farfelu, qui sait apprécier les autres avec leur grain de folie, et il faut dire que dans son entourage immédiat, il est servi ! Il n'y a pas grand monde, mais que du bien spécial, personnages magnifiques dans leur fantaisie, et pour nous lecteurs, c'est un régal. Dans ce livre bien écrit, fluide, je suis passée en un rien de temps par un peu de malaise, des sourires, de la tristesse, un peu d'incrédulité, le coeur chamallow, tout ça au milieu de pas mal d'éclats de rire du début à la fin, et toujours tout en douceur. Franchement, un pur régal ! Je ne connaissais pas l'auteur, je suis ravie de ma découverte, et on m'y reprendra ! ♥

 

***

J'ai pensé à prendre une malheureuse photo au tout début, puis... je me suis laissée emportée, et j'ai oublié de relever pour vous...

 

extrait liseur 005

extrait liseur 058

***

Le liseur du 6h27, Jean-Paul Didierlaurent, 2015,

132 pages (numérique), 208 pages (poche)