lu 2018 04_sam riversag_pour un selfie avec lui

L'histoire : Mary, jeune citadine dynamique, est plutôt comblée par la vie : elle vit en couple avec son amoureux, a un bon job (même si elle vise mieux), une super meilleure amie... Jusqu'au jour où, revenant chez elle récupérer son ordi portable qu'elle a oublié en partant au boulot, elle trouve son jules avec une autre...

 

Mon avis : un livre qui m'inspire des sentiments très contrastés...

Ce que j'ai aimé :

- une imagination débordante ! Des rebondissements façon vaudeville, des retournements de situation, des idées farfelues, des situations amusantes. Un tourbillon permanent !

- Une écriture fluide qui permet de lire très vite (je l'ai lu sur 2 jours), et très imagée, qui permet de bien imaginer certaines scènes, même quand on a peu de détails. D'ailleurs, on pourrait dire que cette façon d'écrire donne presque l'impression de lire un sinopsis ou de regarder une série ou un film de divertissement (style Mary à tout prix) avec le roman en voix off, et vraiment on peut s'y amuser comme en regardant une série ou un film justement, c'est aussi pour ça que je l'ai lu si vite : j'avais envie de savoir la suite des aventures de Mary, de voir comment elle allait se sortir d'un mauvais pas, faire valoir ce qu'elle vaut, s'affirmer, etc. Et d'un bout à l'autre, je me suis vraiment dit que ça serait une histoire parfaite pour un film.

- L'humour, présent à chaque pagesous diverses formes (situations, ironie, sarcasme, moquerie). Pas toujours à mon goût, pas toujours bien amené, pas toujours clairement exprimé, donc souvent imparfait et parfois limite perceptible, mais toujours là. 

- J'ai bien aimé, enfin, le côté survolté de l'écriture, rapide et ferme, qui va bien avec ces aventures rocambolesques. 

 

Ce que j'ai moins aimé :

- l'invraissemblance de certaines choses, comme l'entêtement de Mary à être amoureuse de Simon, qui la trompe à répétition, lui parle mal, l'insulte, etc. (mais elle est chaque fois prête à l'humiliation pour le récupérer coûte que coûte...), ou l'obsession de l'héroïne d'obtenir la bague de fiancailles de famille de Simon (les deux ensemble donnent un côté très sexiste au roman, via les stéréotypes de genre, qui m'a carrément gonflée), les deux m'ont semblés un peu capillotractés. Mais c'est un faux reproche ça, parce que d'abord ça signifie que j'ai accordé du crédit à l'existence de Mary (on n'est pas énervée par un personnage en flan), ensuite parce que je suis mal placée pour donner des conseils ou des leçons sur le fait d'accepter l'inacceptable, donc je sais bien que ça existe dans la vie... 

- Le manque de consistance des personnages secondaires, qui ne semblent pas avoir de vie personnelle mis à part peut-être Lola, dont on ne sait quasi rien en dehors des moments où elle est avec Mary et que tout tourne autour de Mary (idem les autres personnages).

- J'aurais bien aimé, aussi, que certaines situations, celles cocasses en particulier, soient mieux développées, qu'on les survole moins, et qu'on ait plus l'impression d'y assister. Mary, la narratrice et héroïne, nous fait son récit de manière assez "orale", comme si elle nous racontait les grandes lignes uniquement, sans jamais donner aucun détail autre que superficiel. Du coup, par exemple, elle nous dit qu'elle est amoureuse de Simon, mais on n'a jamais aucune scène qui nous donne l'impression de cet amour, du coup on ne voit que les mauvais côtés de leur couple, et ça ne suffit pas, en tant que lecteur, à la croire quand elle nous dit juste qu'ils étaient bien ensemble et qu'ils s'aimaient. Idem concernant certains traits de son caractère, elle nous dit être comme ci ou comme ça, mais aucune scène ne nous le fait voir, c'est même parfois le contraire, et pour ma part j'aurais préféré constater. Ce manque de développement de certaines scènes et de certains aspects psychologiques donne à la fois le côté rapide du récit qui est agréable, mais c'est très frustrant, il manque quelque chose, de l'ordre de l'épaisseur émotionnelle. Et là encore, un film rendrait certainement mieux tout ça, que ce soit côté personnages ou côté scènes.

 

Donc globalement, je dirais que c'est agréable à lire, et j'ajouterais que, surtout pour un premier roman auto-édité, c'est carrément pas mal !

 

Merci à l'autrice de m'avoir contactée et de m'avoir envoyé son roman, j'ai passé un bon moment =^.^=

Sur son site, vous pourrez y lire un extrait (sur Amazon aussi vous pouvez lire librement le début du roman) : Sam Riversag.

 

***

Quelques extraits, qui montrent aussi un côté agaçant parfois, mais pas que :

extrait selfie 005

extrait selfie 044

extrait selfie 065

extrait selfie 075

 

***

Pour un selfie avec lui, Sam Riversag, 2017,

159 pages (édition numérique) ou 227 pages (livre broché)