agnes martin-lugand_entremesmains le bonheur se faufile_lu 2017 07

L'histoire : Iris vit en province, sagement et caricaturalement soumise à son mari médecin, indifférent et un poil goujat. Lors d'un repas de famille, elle découvre que ses parents lui ont caché avoir fait en sorte de choisir pour elle de sa carrière. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, et elle va décider de prendre sa vie en main et faire maintenant, à la trentaine, ce qu'elle n'a pas pu faire 10-15 ans plus tôt : devenir pro de la couture, sa passion, et se former pour ça.

 

Mon avis : un livre facile à lire, rapide, plutôt sympathique, qui ressemble à une rêverie de midinette. Au départ, Iris est extrêmement soumise, elle demande la permission pour tout à son mari, leur relation laisse voir un truc assez bancal, et sa façon de s'aveugler sur leur couple merveilleux et de se faire croire qu'elle l'aime est 100% pas crédible (oui les femmes qui se leurrent ça existe, mais ça ne se présente pas comme ça...). Progressivement, elle va prendre un peu d'autonomie, du moins c'est ce qu'on croit, mais rapidement on se rend compte qu'elle ne va que tomber dans une autre dépendance affective, puis encore une autre. Ca me dérangeait, sans plus, dans les précédents livres d'Agnès Martin-Lugand que j'avais lus, et c'est porté à son paroxysme dans celui-là : l'incapacité à l'indépendance des héroÏnes. Elles ne sont "elles-mêmes" que dans la dépendance à une autorité qui les chaperonne, les manipule. C'est juste insupportable. Il est donc nécessaire, pour approcher ce livre avec plaisir, de s'obliger à en faire abstraction et rester dans la totale légèreté d'esprit. Et alors le livre est un moment agréable, souriant, sympathique, juste une histoire, sans fond. Un poil écervelé mais les péripéties, bien trouvées, font que ça passe bien, je trouve.

Bref : une bluette patriarcale pas mal pour décompresser pendant les vacances, mais surtout pas si votre neurone est encore actif et analyse un minimum, ça risque de vous énerver.

 

***

Quelques extraits, au pif parce que je n'ai pas noté quoi que ce soit :

extrait entre mes mains 013

extrait entre mes mains 045

extrait entre mes mains 125

 

 

***

Entre mes mains le bonheur se faufile, Agnès Martin-Lugand, 2014, 281 pages (poche)